Traduction

jeudi 10 avril 2014

L'U€ recense plus de 4 millions de Sans-Abris pour...11 millions de logements vacants.

Certains vous parleront de "résidences secondaires", d'autres de "logements de vacances" qu'ils occuperont seulement 15 jours dans l'année. Mais on ne peut rien leur dire sans devoir essuyer une petite larmichette de sentimentalisme le plus exacerbe accompagné d'un "on ne peut plus rien acheter avec vous", "vous êtes jaloux car je gagne bien ma vie" blablabla... Il n'empêche que le souci reste le même: dans toute l'Union €uropéenne, il y a plus de logements vacants que de sans-abris, si les propriétaires de ces lieux avaient une once d'humanité, ces sans-abris seraient tous logés. 




Plus de 11 millions de propriétés sont vacantes au sein de l’UE, elles pourraient héberger plus du double des sans-abri que l’on recense sur le continent, rapporte le journal britannique "The Guardian", qui a établi cette statistique sur la base de données qu’il a collectées auprès des différents pays de l'UE.

Le dernier recensement en Espagne a fait état de plus de 3,4 millions de logements vacants, soit 14% des habitations espagnoles. Beaucoup des propriétés espagnoles vacantes sont des maisons qui ont été saisies suite à l’incapacité de leurs propriétaires à rembourser leurs emprunts immobiliers. Au cours de la dernière décennie, le nombre de maisons vides a augmenté de plus de 10% en Espagne, et dans certaines provinces, le taux d'inoccupation approche les 20%, comme en Galice.

En Italie et en France on trouve plus de 2 millions de foyers vacants. La Grèce (300.000 logements vacants), le Portugal (735.000 logements vacants) et l'Irlande (400.000 logements vacants) ne sont pas épargnées par cette situation qui a été largement causée par le boom de la construction des années d'avant la crise.

En plus de ces 11 millions de logements vacants, souvent achetés par des gens qui n'ont jamais eu la moindre intention d'y vivre, ces derniers mois, des centaines de milliers de logements inachevés ont été rasés par les bulldozers pour tenter de faire remonter les prix des propriétés achevées.
Selon les données de l'Union européenne, il y aurait 4,1 millions de sans-abri au sein de l’Union Européenne. 

Les chiffres pour les postes vacants en Belgique proviennent de l'Agence de logement de la Flandre et du Centre pour la réduction de la pauvreté. A la fin de l’année 2010, on comptait entre 15.000 et 20.000 logements vides en Wallonie, de 15.000 à 30.000 à Bruxelles et 10.000 en Flandre.

Il y a quelques mois, les médias parlaient des résidences de vacances en Corse qui restaient inoccupés pendant les bons 19/20èmes de l'année, détenus par des propriétaires vivant sur le continent, de quoi provoquer la colère des locaux galérant à trouver un simple appartement. A l'heure où le prix d'une maison en France n'arrête pas de flamber, on ne peut que les comprendre et se demander pourquoi une mesure n'est pas prise pour reloger toutes ces personnes sans domicile fixe, aussi bien en France qu'en Espagne, par exemple, dans ces habitats vides la quasi-majorité du temps.


Sources:



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire