Traduction

jeudi 30 janvier 2014

Le faux féminisme des FEMEN selon Nicolas Bourgoin

Mensonges, propagande, violence et délits. Ces quatre mots résument parfaitement les activités soi-disant "féministes" de ces charmantes (ou pas...) dames que sont les FEMEN. Nicolas Bourgoin, maître de conférences à l’Université de Franche-Comté, membre du Laboratoire de Sociologie et d’Anthropologie de l’Université de Franche-Comté et également auteur, nous délivre son analyse sur ces militantes aux procédés plus qu'inacceptables pour une société qui prône la "civilisation" et la "modernité". Ah oui, j'oubliais, c'est si moderne de faire de qu'elles font.




J'avais déjà parlé dans un précédent article des FEMEN, décrites comme étant le summum de la dégradation de l'image de la femme. Les prochains éléments que j'apporterai me donneront raison, n'en déplaisent aux éventuels détracteurs. Voici une liste détaillée des méfaits de ces catins dont l'imbécilité n'est plus à démontrer:

L'une des co-fondatrices, Inna Shevchenko, a tronçonné une croix christique en Ukraine. Inutile de dire qu'elle est actuellement recherchée par les autorités du pays. Elle a actuellement le statut le réfugiée politique en France auprès de l'OFPRA. Mieux encore: elle et son mouvement "FEMEN" sont financés par le milliardaire américano-hongrois George Soros, ce qui explique comment elle a pu recruter une masse de FEMEN françaises et comment elle a pu obtenir des locaux plutôt immenses qui servent de QG et de centres d'entraînement...J'ai presque l'impression de parler d'une armée ou d'une milice privée là.

Trois activistes FEMEN, déguisées en soubrette, se rendent en 2011 devant le domicile de Dominique Strauss-Kahn au moment de l'affaire Sofitel. Elles dégradent ainsi le devant de la porte et se dénudent devant le domicile en guise de protestation. Bon, DSK est un porc multi-récidiviste, ce n'est plus à démontrer, mais là il s'agit d'atteinte à la pudeur et de trouble à l'ordre public, non-punies bien évidemment. On va me dire "Oui, mais DSK mériterait plus, elles ne font rien par rapport à lui", sauf que DSK aurait PU être puni, et assez gravement par la plainte au civil, si Nafissatou Diallo aurait été jusqu'au bout, parce qu'elle n'a pas exigé l'application totale de la Justice, mais a préféré grappiller les 6 millions de $ de dommages et intérêts. Elle avait le droit de les exiger, attention! Mais elle avait le DEVOIR de permettre à ce pervers sexuel d'être enfermé à vie dans un local où il ne nuirait plus à personne. Au lieu de ça, il nous donne des leçons d'économie, elle est belle la vie!

Une horde d'activistes de FEMEN-France, fichent le bazar lors des manifestations anti-mariage gay, du moins celles organisées par l'institut Civitas. Je ne cesserai jamais de dire qu'il a été idiot de sortir les enfants pour manifester, surtout ceux en bas âge! Si la manifestation Civitas était déclarée et donc légale, l'irruption des FEMEN, presque nues, ne l'était pas. Elles étaient recouvertes d'inscriptions plus que blasphématoires (je cite "In gay we trust", "Fuck God", "Fuck religion", etc.), et aspergeaient les manifestants à l'aide d'extincteurs portant la mention "See the sperm, the Holy sperm", évidemment ces images seront coupées lors de la diffusion de la manifestation par les médias mainstream. Si elles seront logiquement repousées par les forces de l'ordre, elles iront jusqu'à se plaindre de violences, plaintes accentuées par l'intervention de la journaliste polémiste et menteuse récidiviste Caroline Fourest, qui clamera haut et fort avoir été passée à tabac avec les activistes (elle le répète inlassablement, mais un mensonge répété 100 fois devient vérité...), il s'agissait évidemment d'un énième mensonge, mais soutenu par des ministres comme Najat Vallaud-Belkacem et cécile Duflot, respectivement ministre du gen...des Droits des Femmes et Ministre du Logement.

Les multiples profanations de lieux de culte, et de toutes les manières possibles et imaginables. Étrangement, seules les églises catholiques et les mosquées sont visées par ces militantes (pour ne pas dire miliciennes). A quoi a-t-on eu droit? Excréments dans les églises, imitations d'accouchement en urinant par terre, dégradations des biens...Je rappelle que ces lieux ne sont aucunement financés par l'Etat ou par le contribuable, ce sont des lieux saints financés essentiellement par les dons. Elles prétendent critiquer la manière dont les femmes sont traitées dans la religion musulmane (encore des personnes qui n'ont pas lu le Coran). Réponse à cela: le mouvement "Muslim Women Against Femen" ("Femmes musulmanes contre les Femen") est créé en avril 2013 par des étudiantes de Birmingham qui considèrent à juste titre que les Femen sont islamophobes et impérialistes. Ce groupe lancera notamment une campagne sur Internet, avec comme slogan "Muslimah Pride" ("Fière d’être musulmane"), contre les féministes qui manifestent seins nus. Ces débâcles conduiront une ancienne activiste tunisienne à démissionner du mouvement, heureuse initiative.

En 2010, six activistes issues du mouvement FEMEN manifestent contre la venue du Président de la Fédération Russe, Vladimir Poutine, en Ukraine, le mouvement féministe dénonçant le chef d'Etat de trop s'ingérer dans l'ancien pays soviétique. Elles crient "Ukraïna ne Alina!" (L'Ukraine n'est pas Alina), en référence à la gymnaste Alina Kabaeva, dépeinte comme étant une maîtresse de Poutine, la rumeur ayant été démentie plus tard. Cela n'a pas empêché plus tard au Président de la Russie d'établir des accords commerciaux avec l'Ukraine, peut-être pour empêcher le pays de tomber entre les mains de la dangereuse Union €uropéenne.

Le patriarche de Moscou, Cyrille Ier, en visite en Ukraine, avait essuyé une agression d'une militante FEMEN en topless, portant l'inscription "Kill Kirill" (Tuer Cyrille) dans le dos. Elle accuse notamment le religieux d'accroître l'influence de la Russie sur le pays "natal" du mouvement FEMEN. Des armes seront retrouvées dans le local des militantes (gné?), et il n'y a aucun doute à avoir sur leur soutien à l'entrée de l'Ukraine dans l'U€ ainsi qu'au coup d'Etat qui se prépare actuellement.

En parlant de coup d'Etat en Ukraine, le dernier coup en date des activistes a été d'uriner sur la photo du Président ukrainien actuel, Viktor Ianoukovitch, devant l'ambassade d'Ukraine à Paris. Il est si facile pour elles d'officier en France, vu qu'elles sont protégées, à l'image du salut nazi pas inversé du tout perpétré par Inna Shevchencko herself et deux autres de ses "congénères, qu'elles fassent ça en Allemagne, ça leur fera tout drôle. Si le commun des mortels dont je fais partie ose faire ce salut (qui, à la base, est romain, pas nazi), il faut s'attendre à une pluie de poursuites de la part de la LICRA, de SOS-Racisme, du CRIF, voire même une circulaire doublée d'un Conseil d'Etat en 2 heures chrono en main par Manuel Valls.

Alors dans tout ça, je me pose une question: où est le féminisme là-dedans? Ce n'est rien d'autre qu'une suite d'attentats, dont les manières, peu orthodoxes, auraient dû être condamnables mille fois. La vraie lutte pour l'égalité hommes/femmes est masquée complètement par ces folles alliées qui auraient leur place dans des cellules à méditer sur leurs actes. En attendant, elles dorment bien au chaud dans des locaux gentiment cédés par l'Etat.


Sources:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire