Traduction

samedi 11 janvier 2014

Chronologie des révélations d'Edward Snowden: Mois de Juillet

Dans mon précédent article, j'ai parlé de la barquette de révélations de l'ex-agent de la C.I.A., Edward Snowden, qui ont été faites au mois de Juin. Mais les exilés politiques, c'est comme les services hospitaliers: pas de vacances d'été et notre cher Snowden a encore déballé un petit paquet de secrets normalement bien gardés au sein d'agences criminelles comme la N.S.A., F.B.I. ou C.I.A.




Voici les quelques révélations faites par Snowden au mois de juillet 2013, toujours pas l'intermédiaire de différents médias du monde, elles sont certes bien peu nombreuses, mais tout aussi graves que celles du mois de Juin, attention les yeux.

Juillet 2013

  • 7 Juillet: Cap sur le Brésil où le journal O Globo révèle que la N.S.A. a surveillé l'ensemble des communications d'une grosse partie des entreprises brésiliennes, ainsi que les brésiliens eux-mêmes, et ce depuis plus de dix ans! Le Brésil faisait partie des priorités du N.S.A. pour la surveillance, au même titre que la Russie par exemple! Vous ne verrez jamais la Russie et le Brésil sur un même pied d'égalité dans un autre domaine aux yeux des US... On apprend aussi via des documents fournis par Snowden que la N.S.A. a tissé des liens stratégiques avec plus de 80 entreprises mondiales spécialisées dans les technologies, pratique pour acquérir du matériel de fou furieux. D'ailleurs, les opérateurs américains étaient en partenariat avec les opérateurs brésiliens, ce qui facilitait la collecte des données par l'Agence américaine, pratique! D'ailleurs, pour la collecte, la N.S.A. utilisait deux programmes informatiques: Fairview et X-Keyscore, connus pour ne pas laisser le moindre bit passer au nez et à la moustache des utilisateurs.
  • Toujours le 7 Juillet: De l'autre côté de l'Atlantique, en Allemagne plus précisément, le magazine "Der Spiegel" relate un entretien durant lequel Snowden révèle l'existence d'une collaboration étroite entre la N.S.A. et l'Allemagne ainsi que d'autres Etats occidentaux (la France par exemple?). Les services de renseignements allemands, la B.N.D., en partenariat avec la N.S.A., bénéficiait de matériel de surveillance pour espionner toutes les communications passant par l'Allemagne et en provenance des pays du Proche et Moyen-Orient, les méchants du monde selon les US. Bien évidemment, la B.N.D fournissait ces données aux agents de la N.S.A. Snowden révèle aussi que la N.S.A. tisse ces liens avec les différents pays de l'Occident pour protéger les dirigeants d'une éventuelle insurrection populaire, ce qui pourrait arriver si le public était mis au courant de ces intrusions répétées dans leur vie privée. Pourtant les gens furent au courant y'a quelques mois et je n'ai pas vu une seule réelle insurrection en France, sinon ça se saurait, mais ça n'a pas l'air de déranger la masse tv-lobotomisée que leurs conversations soient surveillées...
  • Le 12 Juillet: "The Guardian" révèle l'existence d'une collaboration entre la multinationale Microsoft et les autorités américaines pour permettre le bon déroulement du programme PRISM. A peine croyable! Cela veut dire que les services de communication de Microsoft, à savoir Skype, Hotmail, Live ou Outlook (avant fusion général de ces services) y sont passés. Les données récupérées le sont avant cryptage bien entendu. Et depuis la fusion, le F.B.I. et Microsoft ont mis au point une solution d'interception des conversations cryptées d'Outlook, mais aussi une solution pour accéder aux contenus de SkyDrive, le service made in Microsoft de cloud-couputing. La N.S.A. déclarera avoir obtenu une nouvelle "capacité" qui lui a permis de collecter trois fois plus de conversations audio/vidéo sur Skype via PRISM. Bien que Microsoft déclarera n'y être pour rien dans cette affaire de "nouvelle capacité", la firme de Redmond rappelle aux gens que, comme les soldats de la Seconde Guerre Mondiale, ils ne font qu'obéir aux directives du gouvernement, car une charte lie les deux entités, surtout quand il s'agit de sortie d'un nouveau produit ou de mise à niveau, la bonne blague!
  • Le 31 Jullet: Pour clôturer ce mois, un journaliste de "The Guardian" donne les détails du fameux programme de collecte et de surveillance X-Keyscore: il peut examiner tout ce qu'un individu fait sur Internet, ce qui inclus l'activité sur les réseaux sociaux, les échanges de mails, le backgammon en ligne, les petits LAN sur Minecraft, bref la totale. Donc coucou la N.S.A., comment allez-vous? Moi oui, je suis heureux de partager tout ce que vous faites sous le manteau à des gens sensés rester dans l'ignorance 100% pur jus! Un traité, l'UKUSA, qui regroupe les US, le Royaume-Uni, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, permet à des analystes de ces pays d'intercepter tout ce qui est interceptable sans aucune autorisation, qu'elle soit gouvernementale ou judiciaire, parce qu'ils sont "over the laws" ou au dessus des lois. Ces informations et ce programme utilise plus de 500 serveurs répartis sur 170 sites dans différents points géographiques (dont certains pays de l'U€ ainsi que la Russie et la Chine). Un rapport de la N.S.A. de 32 pages présente ce fameux projet X-Keyscore, qui date de début 2008.



Bon, même si ce mois fut relativement pauvre en révélations contrairement à Juin 2013, celles-ci mettent en lumières les multiples collaborations entre les Etats, les entreprises plus ou moins privées et les agences indépendantes américaines qui ne reculent devant rien pour chaluter les données qu'ils peuvent trouver. On racle d'abord et on trie ensuite. Le mois d'Août 2013 promet d'être sévèrement explosif, puisque Edward Snowden n'a pas le temps de prendre un petit congé au soleil de 15 jours, et c'est tout à son honneur.

A suivre...

Sources:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire