Traduction

vendredi 10 janvier 2014

Chronologie des révélations d'Edward Snowden: Mois de Juin

Sept mois, cela fait exactement sept mois que nous savons de manière "officielle" que les communications du monde entier sont surveillées par les Etats-Unis, les gentils gendarmes du monde qui ne veulent que notre bien. Un seul homme a osé défier les plus grandes institutions américaines, que sont le Pentagone, la Central Intelligence Agency (C.I.A.) et la National Security Agency (N.S.A.): Edward Snowden, et il continue encore à partager les informations recueillies dans ces agences par le biais des différents médias, ce qui aggrave, selon les U.S., le caractère criminel de ses actes. Ben voyons...

Il y aura beaucoup à lister, je le ferai de la manière la plus claire possible, par mois, parce que oui, il n'y a pas que le programme de surveillance PRISM. Selon Wikipédia, bien d'autres révélations ont été faites par l'ex-agent de la C.I.A., et ce n'est pas prêt d'être fini. On commence les festivités par le mois de Juin, je ferai un article pour chaque mois de révélations et je vous garantis qu'il y aura du dossier très lourd, attachez bien votre ceinture!
Juin 2013
  • 6 Juin: Certains opérateurs américains, dont Verizon, ont été forcés par la justice à livrer à la N.S.A. toutes les données téléphoniques. C'est le F.B.I. qui a émis cette requête de collecte journalière, et ce depuis 7 ans. Ces collectes concernent aussi bien les communications à l'intérieur du territoire américain qu'à l'extérieur, pour me pas rendre un travail bâclé.
  • 6 Juin: L'existence du désormais célèbre programme PRISM est révélée. Ce programme informatique permet la surveillance en temps réel des internautes par le biais de tous les outils informatiques possibles: smartphones, ordinateurs, tablettes, tout y passe. Cette surveillance peut se faire via différents logiciels ou plateformes sur Internet, comme Google, Youtube, Yahoo, Apple et même Facebook! Cette surveillance est contrôlée par la N.S.A., le F.B.I. et probablement la C.I.A.
  • 8 Juin: Un autre programme informatique est mis au gout du jour: Boundless Informant, qui génère un ensemble de tableaux graphiques en temps réel recoupant les données récoltées avec les différents moyens d'écoutes de la N.S.A. afin de définir un "niveau de surveillance" précis par pays.
  • 8 juin toujours: Barack Obama, qui fut l'espoir du peuple pendant un jour, signa une directive présidentielle qui obligea les fonctionnaires de la sécurité nationale à créer des listes de cibles potentielles de cyberattaques. Celles-ci sont définies par la directive et dépendront certainement de ladite cible.
  • 12 Juin: Snowden révèle que des services de renseignements US ont infiltré des grands axes chinois pour intercepter les données entre les différents machines sans en pirater une seule. Selon un quotidien de Hong-Kong, une liste détenue par l'ex-agent de la C.I.A. contiendrait des adresses IP,la date d'intrusion ainsi que l'état de l'opération d'intrusion, ces adresses correspondraient à des cibles chinoises et hongkongaises. 
  • 17 Juin: The Guardian révèle que les services gouvernementaux de renseignements électroniques britanniques cette fois a espionné les participants au sommet du G20 de Londres en 2009. Ils ont fait la totale durant ce sommet puisque toutes les communications intérieures et extérieures, depuis Internet, téléphones fixes et même mobiles, étaient surveillées en permanence, H24. 
  • 20 Juin: Une prémisse à la Loi sur la Programmation Militaire mais version US existait apparemment déjà sur le sol américain: la FISA Amendments Act of 2008. Cette loi permet à des agences comme...la N.S.A. d'intercepter absolument toutes les données au niveau mondial, US inclus, et, roulement de tambour, sans passer par un juge. Une liberté totale accordée à ces agences indépendantes qui seraient apparemment légale au regard du Quatrième Amendement de la Constitution. Comme quoi, ils respectent cette Constitution quand ça les arrange...
  • 21 Juin: Le projet Tempora est mis au goût du jour. Ce projet au bon goût fish'n'chips permet à la GCHQ (les services de renseignements électronique britanniques) de collecter toutes les données qui transitent via les 200 câbles sous-marins qui utilisent la fibre optique. Rien n'est laissé de côté, zéro gaspillage en Angleterre qui se permet même de partager ces données avec la N.S.A.
  • 22 Juin: De l'autre côté du Pacifique, encore en Chine et à Hong-Kong, des documents fournis par Snowden attestent que les Etats-Unis auraient piraté des entreprises de téléphonie mobile chinoises pour collecter des millions de SMS. Son agence de renseignements, la N.S.A., aurait aussi piraté l'Université de Tsinghua, qui abrite les principaux points GIX (interconnexion internet) du pays communiste. Et comme dessert, elle aurait espionné l'opérateur asiatique Pacnet en 2009.
  • 27 Juin: L'administration Obama a autorisé la N.S.A. à poursuivre la collecte massive des données des citoyens américains pour vérifier l'usage d'Internet dans leur quotidien.
  • 29 Juin: PRISM est de nouveau mis en cause: il permettrait de consulter en temps réel l'ensemble des mails, des conversations via le "chat", les conversations via les forums, la diffusion de photos et vidéos, même ceux de votre chat, ainsi que les appels téléphoniques. Et tout ça sous la sempiternelle bannière de la "lutte contre le terrorisme", tel est l'intitulé de chaque donnée recueillie par le programme PRISM.
  • 29 Juin encore: Cette fois, c'est l'Union €uropéenne qui passe à la casserole de PRISM. Des documents montrent que la N.S.A. a mis sur écoute les différents bureaux stratégiques de l'U€: siège du conseil de l'U€, ambassade à Washington, QG de l'OTAN, etc. Toutes les communications entre les bureaux de l'ambassade de l'U€ à Washington à destination des Ministères des affaires étrangères des capitales européennes y passent aussi. 
  • Toujours le 29 Juin et pour finir sur ce mois: The Guardian révèle que la N.S.A. reçoit quotidiennement des millions de données issues de conversations téléphoniques provenant de la France et de l'Allemagne.
Ce n'est que le début d'une longue liste de révélations extraordinaires de notre cher ex-agent Edward Snowden, aujourd'hui exilé en Russie depuis. D'après le Pentagone, il détiendrait plus de 1,7 million de documents secrets sur les activités toutes aussi secrètes des forces armées américaines, de quoi rendre les élites américaines plus en colère que depuis l'année dernière.
A suivre pour les révélations de Juillet 2013... 

Sources:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire