Traduction

lundi 16 décembre 2013

Un bulgare détruit sa maison car il ne pouvait plus payer l'hypothèque.

Sans âme et sans coeur, car ils ne jurent que par l'argent et la réussite personnelle, les banksters ont déjà mis à la rue plusieurs millions de personnes dans le monde pour défaut de paiement de leurs hypothèques en saisissant leurs maisons. Ce qui arrivera bientôt chez nous si des lois permettant à ces crapules de ramasser nos économies en ne faisant rien passent. 




Le site "les moutons enragés" a publié un article provenant du blog "Endoriot" traitant d'une famille bulgare de la ville de Lovech devant faire face à cette situation: renoncer à sa maison parce qu'il ne pouvait plus payer son hypothèque. Face à l'indifférence du directeur de la banque de la ville de Teteven qui avait laisser une semaine pour laisser la maison vacante, l'homme de la famille a décidé de détruire sa maison et de la livrer devant la banque, en morceaux, par camion, pour la remettre à son nouveau propriétaire. Vu que le terrain n'est pas inclus dans le contrat d'hypothèque, rien ne l'obligeait à laisser sa maison sur ledit terrain, une sacrée quenelle à l'égard du directeur qui a dû tirer une drôle de tête!

Bon, ça me fait un petit peu rire mais il s'agit là d'un malheur qui peut arriver à n'importe quelle personne soumise aux banques. Aux U.S.A., voir des milliers de familles perdre leur habitat est monnaie courante, surtout avec la "crise" de 2008, vu que la Federal Reserve Bank a permis aux citoyens américains de mettre leurs maisons en hypothèque afin de succomber aux délices du matérialisme mammonique.

Je rappelle que la Bulgarie est en passe d'entrer en zone €uro dans pas longtemps, par obligation (le seul billet de 5€ nouvellement imprimé contient la preuve de la future entrée de l'Etat bulgare), mais ce n'est définitivement pas le moment pour eux, les pays de l'Est étant gravement touchés par l'influence de la Troïka €uropéenne.

Source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire