Traduction

dimanche 24 novembre 2013

"Franc-maçonne": le livre qui fait réagir.

Bien des livres parlent du sujet de la franc-maçonnerie, mais peu décrivent en détail ce qu'il se passe dans les loges, vu que les initiés sont tenus de garder leurs appartenances au secret. Un livre en particulier, dont je parlerais prochainement car lu, "Un Etat dans l'Etat" de Sophie Coignard, a déjà fait réagir les plus influentes personnalités de France, cette journaliste est spécialisée dans les secrets de la société moderne. Aujourd'hui encore, un autre livre fait vivement réagir les gens, francs-maçons ou non, écrit cette fois par une ancienne "soeur".




Il s'agit du livre "Franc-maçonne" d'Isabelle Duquesnoy. On apprend sur le blog de l'Express que l'auteur était une ancienne initiée à la GLFF (Grande Loge féminine de France), obédience née en 1952 d'une union maçonnique féminine de France, car les femmes n'étaient que très rarement acceptées dans les autres grandes obédiences (Grande Loge Nationale Française, Grande Loge de France ou Grand orient de France), et à la loge "Droit Humain", loge mixte, à la suite de sa démission de la GLFF. Elle démissionna aussi de la loge DH, sachant qu'elle n'a jamais atteint le 3ème degré d'initiation à la Franc-maçonnerie: le grade de maître.

Ce livre, qui se veut être un mélange de polar et de journal intime qui retrace son parcours dans les loges, et ça n'a apparemment pas plu à beaucoup de "frères" car l'auteure a reçu par le biais des réseaux sociaux, de sa boîte mail et de son téléphone des menaces et insultes évidemment anonymes, le libre n'étant en librairie que depuis le 3 Octobre de cette année! Elle a également reçu des félicitations pour le courage dont elle a dû faire preuve en écrivant son bouquin, car elle traite vraiment tous les détails de son initiation, mais également ce qu'elle a pu observer et qu'aucun "profane" (non-maçon) ne pourra voir comme ça.

Elle parle notamment de bizutages, d'humiliations physiques ou morales, d'infantilisation (ce que les gouvernements veulent aussi instaurer soit dit en passant, vu qu'on nous prend pour des gamins avec leurs lois liberticides et pseudo-sécuritaires...). Elle confirme également ce que bon nombre de "conspirationnistes" pensaient: une personne exemplaire, c'est un maçon sans tablier, et pas simplement une personne formidable. Le livre "Un Etat dans l'Etat" nous apprend par ailleurs que les personnes les plus élevées socialement, que ce soit députés, sénateurs, grands patrons de grosses sociétés, et même ministres sont pour la plupart des franc-maçons, pareils pour leur entourage au travail. Elle se met également à comparer les degrés de gravité des défauts chez les non-initiés et chez les maçons: selon Mme Duquesnoy, la jalousie est bien pire chez les franc-maçons, ainsi que le favoritisme. On le voit beaucoup dans le monde du travail avec le piston de la part d'un père par exemple, qui installe son gosse à une place alors qu'il n'a pas forcément les capacités, en maçonnerie, c'est bien pire, puisqu'être un "frère" est un atout non-négligeable pour viser un poste important, peu importe où, alors on peut imaginer les tensions existant entre plusieurs initiés si tous veulent le même poste.

 Étant donnée qu'elle n'a jamais été élevée au rang de maître, Mme Duquesnoy ne peut pas deviner comme ça ce qu'est réellement la franc-maçonnerie, vendue comme une "quasi-religion" qui permet aux initiés de partir en quête de spiritualité et de connaissances sur le pourquoi de la vie et tout le bazar. Elle faisait partie de ce qu'on appelle "une loge bleue", qui représente uniquement les trois premiers degrés d'initiation: compagnon, apprenti et maître. C'est seulement à partir du quatrième, lorsqu'on sort des loges bleues, que l'on peut voir le vrai pouvoir maçonnique dans le monde, surtout en France. 

La GLFF est la plus grande obédience maçonnique féminine dans le monde, au vu de la difficulté encore ressentie aujourd'hui par les femmes à intégrer les obédiences principales, pourtant relativement puissantes, mais l'auteure ne fait pas de distinction entre les loges qu'elles a fréquentées et toutes les autres, le mode de fonctionnement est toujours le même et l'esprit de toujours plus imposer sa vision du monde est présent dans chaque obédience. 

Je ne sais pas si je vais me procurer ce livre prochainement, ayant encore quelques ouvrages de grande importance à terminer et à vous résumer, mais il se pourrait qu'il soit sur ma liste. :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire