Traduction

mercredi 27 novembre 2013

Actualité: La vraie dette publique de la France s'élèverait à 5.000 milliards d'€uros!




Ca résonne comme une claque dans la figure, mais au fil du temps, on apprend à vivre avec. Selon le compteur installé sur ce blog et selon toutes les données officielles, la dette publique de la France tourne autour des 2.000 milliards d'€uros, ce qui est énorme. Mais c'est sans compter la dette que BFMTV qualifie de "hors-bilan" car elle correspondrait à des engagements à venir.

Ils mettent surtout le doigt sur l'un des sujets qui fâchent de notre société: les retraites des fonctionnaires qui sont pour la plupart faramineuses. Un quart des pensions de retraites sont financés par les cotisants actifs (ceux qui travaillent et qui ont une belle mention "cot. IRCANTEC"sur leurs bulletins de salaire, par exemple), donc qui paie les trois quarts restants? Hé bien le contribuable via les différents impôts et ce n'est pas prêt de s'arrêter. 

Attention, il ne faut pas mettre tous les fonctionnaires dans le même sac, on parle ici des plus hauts gradés de l'Etat, qui touchent déjà des salaires mirobolants en ne faisant presque rien et en déclarant qu'ils sont mal payés (n'est-ce pas, Mr Guaino?), qui ont aussi des voitures de fonction, qui n'ont presque pas de loyer à payer, bref, tous les avantages qui font rêver le petit peuple, mais qui coûte sacrément cher au contribuable, aussi modeste soit-il.

D'ailleurs, le journaliste déclare que "l'impôt, c'est la contrepartie de la dépense publique", ce qui est en théorie exact. J'espère juste qu'il ne place pas l'impôt illégitime sur le revenu dans le lot puisqu'il sert uniquement à payer l'usure sur la dette que l'Etat s'acquitte chaque année et qui correspond au même montant (50 milliards d'€uros en moyenne), c'est plus la TVA, qui représente 55% des recettes de l'Etat, qui finance les dépenses publiques, avec l'impôt sur les sociétés, la fortune, la succession et bien d'autres taxes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire