Traduction

lundi 14 octobre 2013

Réaction sur la possible taxe de 10% du F.M.I. sur les épargnants européens.

Nous y sommes enfin! Le Fonds Magouilleur International (F.M.I.) a décidé qu'il était temps que les petites gens n'aient plus d'argent de côté, du moins, il émet la possibilité de nous retirer notre argent si durement gagné. On apprend sur le site BFMTV que le F.M.I. préconise l'instauration d'une taxe de 10% sur les épargnes des ménages européens... En gros, ces tricheurs de la finance, ces diables de la banque veulent ponctionner 10% sur chaque livret d'épargne ouvert dans toute l'Union €uropéenne, que vous ayez 100€ ou le plafond (15.000€ en moyenne), il y a 10% qui sautent. 




Quelle est la raison d'une telle taxe? Parce que oui, faut trouver le prétexte qui sensibilisera au maximum le peuple sans qu'ils bronchent de trop; alors le F.M.I. préconise cette solution pour limiter l'endettement des pays au maximum, et je dois avouer que ça se passe de commentaires tellement cette raison manque de crédibilité.

Christine Lagarde, qui est la nouvelle patronne du F.M.I. depuis la démission du porc sexuel DSK, joue largement avec les nerfs des gens, qui en ont plus qu'assez de subir les plans d'austérités, les hausses d'impôts et l'instauration de taxes. Cette taxe, qualifiée de "super-taxe" par certains internautes, n'est qu'une mascarade pour encore plus nous appauvrir, puisque la dette ne sera JAMAIS limitée, elle continuera au contraire à croître si on ne fait rien. Madame Lagarde sait pertinemment, comme vous et moi à présent, que la dette n'est due qu'à deux articles des deux traités européens de Maastricht et de Lisbonne, instaurés de force pour faire plus "moderne" et entamer la marche vers le "progrès". Pour rappel, les articles qu' j'incrimine sont:

  • L'article 104 du traité de Maastricht de 1992.
  • L'article 123 du traité de Lisbonne de 2008.

Ces articles interdisent simplement les pays signataires de créer leur propre monnaie ou de recourir à leurs banques centrales, les ménages et les entreprises sont aussi concernés par cette restriction. L'article 123 du traité de Lisbonne inclut dans le lot l'interdiction aux Etats, ménages et entreprises de recourir à la très démoniaque Banque Centrale Européenne pour un quelconque financement. Seules les banques privées ont ce privilège si convoité, qui empruntent à taux très petit, pour ensuite prêter à taux usuraire élevé, histoire de se faire énormément de sous et aussi de ruiner les "emprunteurs".

C'est exactement comme ça que marche l'économie actuelle dans l'Union €uropéenne, et c'est déjà comme ça que la France fonctionnait à partir de 1973, depuis l'instauration de la loi du 3 Janvier 1973 sur la Banque de France. Valéry Giscard d'Estaing et le rothschildien Georges Pompidou ont été l'instigateur de cette pratique crapuleuse. 

Vous voulez désendetter les pays membres de l'U€? Commencez par abroger ces deux articles, annulez les parties illégitimes des dettes publiques (quasiment toute quoi) et on en reparle plus. Et puis, qu'est-ce que le F.M.I. vient faire dans cette histoire de taxe? Il a grandement contribué au surendettement des pays de la zone Euro! Rappelez-vous, lorsque la France avait prêté plus de 53 millairds d'€uros à la Grèce, qui nous a "forcé" à faire ce prêt? Hé bien le F.M.I. pardi!

Des questions se sont posées: d'où venait cette somme, de quel chapeau l'a-t-on sorti? Et où il est maintenant? Les réponses sont simples: la France a lui-même emprunté cet argent auprès des banques privées, du style Goldman Sachs, Banque Rothschild, Banque Lazard, mais certainement pas de nos caisses vides depuis très longtemps! Quant à où il est, posez la question au F.M.I, puisque le prêt a été fait via cette institution! On a prêté l'argent au F.M.I. qui l'a prêté à la Grèce, garni d'un taux usuraire très lourd, et cette pratique est le hobby du F.M.I. ! 

Si vous ne comprenez pas ce qu'est le F.M.I. et ce qu'il a fait auparavant, lisez mon article sur le sujet, et pareillement, si vous n'avez jamais entendu parler du traité de Lisbonne ou de la loi du 3 Janvier de 1973, c'est par ici et par là que ça se passe, vous comprendrez que cette magouille internationale a été planifiée de longue date. La super-taxe de 10% est tout simplement du racket, celui ou celle qui dit que cette taxe est juste, est soit un ignare, soit un complice, c'est tout. Elle ne sert qu'à achever les ménages moyennement garnis, les seuls qui ont encore de l'argent de côté. Et qu'est-ce que j'apprends ce matin? Que le F.M.I. a donné sa bénédiction pour taxer en une seule fois les dépôts européens des 15 pays de la zone euro, ça ne sent pas autre chose que le brûlé là. 

Cette taxe sera instaurée quoi qu'il arrive, avec la complicité de la Commission €uropéenne et de la BC€, et elle ne servira qu'à engraisser les poches de nos élites, puisque la dette ne sera jamais résorbée comme ça, c'est mathématiquement impossible, puisque la dette est essentiellement constituée de sa propre usure. Les impôts sur le revenu en France, et son équivalent étasunien, l'I.R.S., ne représentent que l'usure sur les dettes respectives. Sans cette dette qui pèse sacrément lourd sur les états, les impôts sur le revenu n'auraient plus de raison d'être, puisqu'ils ne représentent qu'à peine 13% du budget de l'Etat français, la T.V.A. (55% environ) peut largement financer le peu de service public qui reste.

Ils parlent ensuite de 12.000 milliards d'€ de dépôts "dormants" dans les livrets. J'aimerais bien savoir d'où ils tirent ces chiffres puisque la loi interdit de communiquer le contenu des comptes bancaires à des personnes autres que les propriétaires de ces comptes, livrets ou non. Seuls les banquiers ont le droit de jeter un oeil à ces contenus. Si on ponctionne 10% de ces 12 mille milliards, ça ne résorbe même pas la dette illégitime française, alors celle des 15 Etats-membres de la zone euro, Grèce incluse, je n'ose pas imaginer. 

Par contre, ils ne parlent que d'un prélèvement unique, ce qui est un peu ambigu, car est-ce la ponction ne sera faite qu'une seule fois dans la durée, ou sera-t-elle faite une fois par an? Dans tous les cas, si je dois servir à quelque chose, je préconise à mon tour une mesure bien plus utile: videz l'intégralité de vos livrets d'épargne et mettez les ailleurs, soit dans vos comptes courants, soit vous les cachez. Ne jouez pas au Jérôme Cahuzac, vous allez vous attirer le FISC chez vous, mais surtout, ne laissez pas ces vipères voler tout ce que vous avez durement gagné, ça n'est pas à nous, français comme allemands ou belges, de payer cette dette que nous n'avons pas demandé. Le soulèvement est proche et semble inévitable, si ça peut sauver vos meubles, il est temps!

2 commentaires:

  1. Bonjour !

    Personne n'a été capable de me dire, SI le FMI taxe les épargnants et d'après les experts elle le fera, si à ce moment là, la mesure sera rétroactive.

    C'est-à-dire, si demain je cloture mon livret A, cela ne servira à rien, car ils me prélèveront quand même 10% !

    Pouvez vous me le dire. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour!

      Aucune annonce n'a été faite par le F.M.I. pour l'effet possiblement rétroactif de la super-taxe, et de toutes façons, si la loi est instaurée, il va y avoir des dents qui vont sortir, alors si en plus cette taxe se permet d'être rétroactive, c'est plus la peine, je ne donne plus cher de la peau des élites cambrioleuses.

      Cependant, j'ai entendu parler d'un impôt à effet rétroactif de 15.5% sur les épargnes français mais pareil, je vois mal François Hollande la mettre en place alors que le peuple est déjà en colère.

      Je tiens à mettre les points sur les "i" concernant cette taxe ou cet impôt: c'est illégal car la loi stipule que les épargnes ne doivent en aucun cas être imposables.

      Supprimer