Traduction

lundi 27 mai 2013

"Les secrets de la Réserve Fédérale" d'Eustace Mullins

Pour cet article, je vais vous parler d'un livre que j'ai lu il y a quelques mois maintenant, car il me paraissait bien curieux. Etant curieux sur les sujets concernant les banques et leurs stratégies de magouille, sa lecture était un passage obligé. Ce livre s'intitule "Les secrets de la Réserve Fédérale", édité par la maison "Le retour aux sources" en 2010 et écrit par Eustace Mullins, décédé la même année que la sortie française de son livre. 




Cet ouvrage présente une particularité unique: il est le seul livre brûlé en autodafé par décision de Justice en Europe après 1945. Pour ceux qui ne savent pas, un autodafé c'est l'espèce de gros feu de camp où les nazis faisaient brûler les livres qui ne collaient pas avec leurs "convictions" meurtrières. Et pour cause, ce livre est une très grosse enquête minutieuse sur la fameuse FED (FEDeral Reserve), sensée servir les intérêts des Etats-Unis, puisqu'elle est dépeinte comme étant leur "Banque centrale". 

Seulement voilà, cette enquête montre, témoignages et documents à l'appui, que cette banque n'est en rien fédérale et que par conséquent, elle n'appartient ni aux Etats-Unis, ni à son peuple, mais à des privés, les plus puissants du monde (pour ne pas changer). En outre, ce livre-enquête traite de différents points qui ont conduit à la création de la FED malgré le dégoût des Américains envers les banques centrales, mais aussi des différentes conséquences sur le monde après son ouverture et il donne aussi les noms de ses détracteurs et des rares personnes ayant été contre ce projet et pour vous donner l'eau à la bouche, voici quelques points-clés que cet ouvrage expose:

  1. La fameuse réunion secrète de Jekyll Island, où tous les commanditaires se rendaient  par train privé pour mettre en place le plan de la création de la Federal Reserve Bank, avec à la tête le sénateur Nelson Aldrich, pro-bankster et ancien chef de la Commission Nationale Monétaire. L'organisation de cette réunion a duré deux ans, juste après la fameuse panique bancaire de 1907 qui tombait à point nommé.
  2. La promulgation de la Federal Reserve Act en 1913, au moment des fêtes de Noël. Où comment placer un complice à la tête de l'Etat fédéral pour faire signer cette loi à tout prix. Woodrow Wilson endossa ce rôle et tout a été fait pour qu'il soit Président des Etats-Unis, la campagne ayant été manipulée pour y parvenir. Notons que la loi sur le Federel Reserve Act a été approuvée par le Congrès alors que les deux-tiers de celui-ci était en pleine période de fêtes, ce qui fait qu'il restait (comme par hasard) une grande majorité de pro-FED dans le Capitole.
  3. La mise en place des différentes composantes de la FED. Il faut savoir que non content d'être une institution privée, la FED n'est en rien une réserve car elle ne garde pas d'argent en son sein, ce n'est qu'une compilation d'organisations internes ordonnant la création de la monnaie, la gestion des flux monétaires. On y trouve en outre le "Comité Consultatif Fédéral", le fameux Board et un groupe constitué de plusieurs financiers de Wall Street, la fameuse rue du Veau d'Or (dieu Mammon). 
  4. Le lien qui unit la FED et les différentes banques privées américaines et européennes, dont la City de Londres, mouillée jusqu'au coup à l'élaboration de la Federal Reserve. Beaucoup de banques de Wall Street ne sont que des succursales d'autres grandes institutions financières londoniennes et européennes qui détiennent une grande partie des actions à la fois de la FED et de ses 12 banques (pour les ésotéristes, ça rappellera le fameux 13 représenté partout sur le billet de 1 dollar...imprimé par la FED). Le livre donnera d'ailleurs les noms des différents financiers et proches de la Couronne d'Angleterre ayant des liens avec la banque centrale américaine.
  5. Les différents crises suivant la création de la Réserve Fédérale. Et ce n'est en rien une coïncidence, puisque la FED a financé la Première Guerre Mondiale, ayant pour effet de la prolonger de deux ans. elle a en outre nourri les caisses des Etats belligérants originels, mais aussi financé l'entrée des Etats-Unis en guerre. Elle a également provoqué la "Crise Agricole" des années 20, en provoquant la faillite des petites coopératives bancaires créées spécialement pour les paysans et agriculteurs, c'est ce qui arrive aux banques refusant de se soumettre à la toute puissance de la FED. Celle-ci a aussi créé la "Grande Dépression", engendrée par une contraction et décontraction des crédits bancaires, stratégie préférée de la Banque. Mais le livre nous révèle assez succinctement que la FED a également financé la Seconde Guerre Mondiale, y compris le côté allemand, en prêtant entre autres beaucoup d'argent au petit parti qui aurait peiné sans elle: le DAP, ancêtre du très maudit parti nazi.

Et la FED n'a pas encore fini sa mission, puisqu'elle est également concernée dans la fameuse "crise" des subprimes de 2007-2008, c'est elle en outre qui est la principale créancière de la colossale dette américaine mais aussi d'une grosse partie de la dette des pays de l'Union €uropéenne. Par conséquent, elle est étroitement liée à la Troïka BC€-Commission €uropéenne-FMI pour s'assurer que les Etats-membres obéissent aveuglément aux directives imposés, comme l'austérité. 

Pour l'anecdote, elle a été nommée "Réserve Fédérale" tout simplement pour faire croire au peuple qu'elle lui appartient. En effet, le terme "Banque Centrale" n'aurait pas pu passer, suite aux échecs des deux premières banques centrales imposées par les "ascendants" des privés, seuls Thomas Jefferson et Andrew Jackson, respectivement 3ème et 7ème Présidents des Etats-Unis, osèrent faire front aux financiers en ne renouvellant pas les chartes des banques centrales en 1811 et en 1836.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire