Traduction

lundi 18 février 2013

Viande de cheval. On en fait tout un plat [de lasagnes]

Les médias, les journaux, Internet se sont emparés de l'affaire "Viande de cheval" et ont balancé ça dans leurs unes, de quoi encore occuper l'auditoire pour un bon moment, rappelant le "Mariage pour tous" cachant le processus de fin du CDI. Apparemment, la "maison Spanghero" serait coupable idéal de ce méfait, et comme nous le savons tous, la viande de cheval au kilo coûte moins cher que la même masse en viande bovine, ce serait une affaire de gros sous de prime abord. 
Mais qu'en est-il au niveau sanitaire? Aucun mort à déplorer, aucune personne hospitalisée déclarée, pas de bactéries propagées même si nous en respirons une bonne paire, alors pouvons-nous réellement faire de cette affaire du cheval une affaire internationale grave? Certes, le scandale est très fâcheux car nous ne sommes pas à l'abri de mauvaises surprises, mais des pratiques comme la remballe et le dégraissage ne sont pas assez médiatisées alors qu'il en va de notre santé (je traiterai de la remballe dans un autre article), l'occasion ici de revenir sur quelques petits scandales passés, de la vache folle jusqu'au rein trouvé dans un nugget de KFC, votre serviteur vous souhaite un bon appétit.



  • La crise de la vache folle en 1996: Dix jeunes britanniques décédés de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, mais en encore plus étrange. Cette maladie provoque une dégénérescence du cerveau mais la forme détectée de la maladie rendait ladite dégénérescence plus rapide que "prévue" et le point commun entre ces jeunes était la consommation de viande bovine. La farine animale utilisée pour engraisser les boeufs destinés à l'abattoir serait coupable de cette crise, l'Europe n'a pas tardé à l'époque pour élaborer le fameux système d'étiquetage pour indiquer la provenance des animaux abattus.
  • Le scandale de Buffalo-Grill en 2003: En effet, de la viande avariée aurait été trouvée dans un restaurant de la marque à Paris (on parle de 60 kilos tout de même, ça fond dans la bouche...), malgré  le refus d'avouer la faute de la part du directeur, des enquêteurs sur place avaient vu des locaux sales et de la viande d'autruche en état de putréfaction, prête à être servie donc... Les résultats? Quelques intoxications alimentaires graves, des plaintes déposées et une chute de 12% des actions "Buffalo Grill".
  • L'affaire "E. Coli" en 2012: 40 morts et des enfants hospitalisés, voici la résultante de la présence de cette dangereuse bactérie dans un lot de steaks hachés, le pire est que cette bactérie se propage plutôt rapidement, la sagouine. Déjà là, Spanghero fut désigné coupable de cet acte, ainsi que "Steak Country" et "Bien Vu", douze tonnes de viande de ces marques ont été retirées de la vente. On a accusé un temps les concombres espagnols d'avoir contaminé les steaks, mais il fut établi ensuite qu'une culture de soja soit responsable de l'apparition de cette souche d'E. Coli, à qui le tour maintenant?
  • Quelques petits scandales individuels mais tout aussi graves: la lame de rasoir trouvée dans une boîte de boeuf-bourguignon de la marque William Saurin, trouvée par un septuagénaire qui voulait juste apprécier son repas, il n'a juste apprécié que le goût du métal de la lame; une jolie petite souris dans une brique de soupe Liebig, de quoi passer l'hiver sereinement, découverte par une sexagénaire prise par le temps alors qu'elle fait habituellement sa soupe elle-même, elle n'est plus prête de s'en remettre aux briques; une superbe grenouille vivante dans un sachet de salade "BIO", plus possible de dire que ce n'est pas bio sur le coup, une jeune femme de 29 ans a découvert ce petit batracien le soir  au fond de son bol après avoir consommé un peu de cette belle salade; et un petit dernier pour la route: un rein trouvé dans un nugget de poulet au KFC, comme quoi McDo n'a rien à envier avec ses insectes dans les salades, un jeune de 19 ans a immédiatement jeté ce qu'il croyait être un bout de cervelle sur ce plateau (j'ai cru aussi voir du cerveau) et s'est immédiatement senti malade, c'est immonde et il risquait plus qu'une intoxication à ce niveau-là. Pour ma petite expérience personnelle, j'ai trouvé un petit os de poulet pointu (j'aurais dû prendre une photo...) dans un wrap poulet-salade très récemment dans un restaurant, heureusement qu'on nous a doté de la capacité de mâcher sinon, belle catastrophe en perspective!

Il existe encore une ribambelle de scandales qui précèdent la viande de cheval, mais ce scandale-ci ne représente rien à lui tout seul. Des paniques alimentaires, il y en a tous les jours et ceux-là ne sont pas dévoilés, qui sait depuis combien de temps nous en consommions avant que ça passe à la télé? Qui parmi la masse s'est aperçu de la supercherie? En tout cas, maintenant que le coupable est tout trouvé, la caste médiatique trouvera encore une info croustillante à nous repasser en boucle, si ce n'est pas déjà fait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire