Traduction

mardi 26 février 2013

La remballe, ou comment faire du profit au détriment de votre santé.

La viande de cheval aura fait couler beaucoup d'encre et elle continue encore avec des boulettes de cheval d'Ikéa, toujours aucun malade, toujours aucun mort recensé. Certes, c'est un scandale sanitaire qui doit être puni, mais ce qu'on oublie, et là encore c'est très peu médiatisé, ce sont les multiples pratiques crapuleuses qui, cette fois, mettent la santé des gens à rude épreuve. Et celle dont je vais vous parler et très répandue malgré les apparences: la remballe.




La remballe est une pratique qui consiste, en boucherie, à réutiliser de la viande déjà périmée pour la remettre en rayon. Si la viande est pourrie visuellement (surface noire, verte ou blanche selon la viande), le "remballeur" découpe la surface périmée, ça peut être du boeuf, du porc et plein d'autres choses, pour ne laisser apparaître que l'intérieur du morceau de viande, encore rosé pour la remettre dans le petit bac blanc recouvert de cellophane qu'on vous étale dans les rayons du supermarché du coin. Et bien entendu, pour que la viande passe mieux à travers les caisses, les pratiquants la ré-étiquettent avec une nouvelle date de péremption. Vous trouvez ça appétissant? Attendez de voir la suite! 
La partie périmée de la viande, ou des viandes selon la quantité soumise à la remballe, ne sera certainement pas jetée, au contraire elle va rapporter encore plus d'argent suite à sa vente, puisqu'elle va servir à la fabrication de produits bien connus: les types "saucisse". Certaines saucisses, merguez, chipolatas sont des mélanges de morceaux de viande pourries couplées avec différentes épices et arômes pour mieux faire passer la pilule, mieux encore, cet amas de chair pourrie rapportera gros, au vu du prix des barquettes ou du paquet de saucisses qui seront étiquetés avec date limite. Les volailles non plus ne seront pas épargnées par la remballe, car un poulet ou une dinde crue périmée est très facilement reconnaissable car elle baigne dans son jus, l'astuce consiste donc à la recouvrir d'épices pour masquer l'odeur et à la rôtir de suite pour la vendre plus facilement.
Voilà donc ce qu'on nous vend de plus en plus au profit du saint-Bénéfice, une myriade de boucheries, qu'elles soient artisanales ou dans un espace de supermarché, n'hésitent pas à mettre la santé des gens en péril pour amasser plus d'oseille, "zéro gaspillage" est le credo de ces malfaiteurs. Pourtant, bien que répandue, la remballe est punie par la loi, l'article L. 213-A du Code de la Consommation condamne cette pratique très sévèrement, allant jusqu'à 2 ans de prison et 40.000 € d'amende pour les responsables, beaucoup d'établissements ont connu la fermeture définitive pour cause de défaut sanitaire et c'est tant mieux! 

Beaucoup de gens issus du réseau de "remballeurs" clament haut et fort que la remballe n'est pas si grave que ça, qu'ils font ça uniquement pour ne pas risquer la ruine et que de toute façon, personne ne le sent dans la bouche et personne ne s'en plaint. Or, des cas d'intoxications alimentaires, de gastro-entérite ou de simple diarrhée ont été déclarées suite à l'absorption de viande a priori  remballée, mais évidemment, personne n'est responsable, personne ne remballe jamais, car les belles langues de bois en provenance des sièges principaux des enseignes de distribution disent tous que la remballe est une pratique crapuleuse qui est révolue, mon oeil! En tant que bon consommateur de viande, ça me fait un peu mal de voir cette pratique se répandre, sans pour autant que je vive dans la peur de manger pourri, si une gastro m'atteint peu après avoir mangé mon bifteck, je saurai à qui m'adresser.

En attendant, des bouchers repentis, d'anciens remballeurs, ont prouvé que la remballe est toujours d'actualité, et je vous poste cette vidéo en exemple, issue de "90 minutes d'enquête" sur TMC passé en 2008, qui montre un boucher, ancien pratiquant de la remballe, qui nous montre comme la viande est recyclée et comment repérer ces viandes-ci, bon visionnage ;)





11 commentaires:

  1. c est une honte et hélas c'est découvert aujourd'hui alors que ce procédé existe depuis fort longtemps et toujours pour le profit peu importe la santé des consommateurs. Il faut punir sévèrement mais quel politique va se risquer ??? ce ne sont pas des "consommateurs" alors ils ne risquent rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des consommateurs comme nous mais ils dégustent de bons plats frais avec 0% de matière pourrie... Mais c'est le principe du capitalisme moderne: plus de profits et moins de pertes, et la remballe illustre très bien mon propos.

      Supprimer
    2. Encore une très bonne raison pour ne pas manger de la viande, mais je dis ça je dis rien.
      Je devrais franchement me tourner vers les légumes é__è

      Nous sommes en permanence menacés et surtout que l'Homme est l'animal le plus dangeureux de tous.
      Il aurait fallu qu'un trou noir nous aspire avant que la bêtise humaine ne l'extermine.
      Je me demande parfois ce qui se passe dans la tête des gens.
      Ce ne sont que des egoïstes esclaves du profit.
      C'est la honte du capitalisme >:[

      Supprimer
  2. Minska pour le prédédent message, je crois avoir omis m'a signature.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai decouvert un documentaire plutot pas mal du dessous des cartes des restaurants: http://www.youtube.com/watch?v=Hhfv3F5dXr0

    et concernant la patisserie:
    http://www.youtube.com/watch?v=hwFqDpLaXeo

    Bon bah finalement vivons d'amour et d'eau fraîche.
    Minska

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces liens, Minska, j'avais déjà vu des documentaires comme ça mais tous les secteurs de l'alimentaire sont concernés, fruits et légumes compris.

      ;)

      Supprimer
  4. fruits et légumes?
    oh non on va tous mûriiiiiir!!! xD

    Minska

    RépondreSupprimer
  5. Je suis boucher dans une grande enseigne et je remballe également. Le seul responsable et le chef de boucherie et non les employés qui sont forcé, et si ils refusent, renvoyer.
    Aucun boucher n approuve, mais en temps de crise, on fait ce que l'on nous demande et on pense a soit avant tout, car c est pas les clients qui vont nous trouver un job après.
    Donc n hésité pas à prévenir les inspections, qui punirons le seul vrai responsable, les chefs de rayon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Monsieur,

      Merci pour ce témoignage et pour ces informations qui sont ma foi utiles et qui prouvent que les gens d'en haut n'ont aucun scrupule à faire chanter des gens comme vous. Mais dans le cas où quelqu'un est renvoyé pour avoir refusé de remballer, avez-vous vent d'un ex-salarié qui a été aux prud'hommes après avoir refusé de pratiquer la remballe?

      Bien amicalement, Julien.

      Supprimer
    2. Peut tu me donner les adresse des ces différents services pour la remballe ?
      Car je vais en avoir rudement besoin et d'ailleurs ci quelqu'un peut m'aider je dirais pas non cordialement. Bonne soirée à tous

      Supprimer
    3. Bonjour Mr Saby,

      D'abord merci pour avoir lu mon article! Vous pouvez contacter les services d'hygiène en préfecture ou la DGCCRF qui sont les plus habilités à aller faire un tour dans les endroits louches pratiquant la remballe.

      Cordialement et bien à vous,

      Julien C.

      Supprimer