Traduction

mercredi 6 février 2013

La dette publique belge: à qui ça profite?





Petite vidéo sympathique sur la dette publique belge et la politique économique exercée dans ce pays. Nous sommes dans le même cas en France, étant soumis à la même dictature de l'€urope des banksters, nous ne dépensons pas plus depuis près de 35 ans (je vous avais parlé dans un article précédent de la loi "Rothschild" de 1973). Cette vidéo assez humoristique est très simple à comprendre: nous, peuple français comme belge et les autres, payons pour les bêtises faites par les banques, une stratégie salvatrice perpétrée par les banksters pour accélérer la crise et le processus d'austérité imposée, nos impôts légitimes et les divers petits emprunts facilement remboursables couvreraient normalement les dépenses publiques; il est donc normal de savoir par nous-même quelle partie de la dette nous devons payer au lieu de la faramineuse dette publique qui croît de minute en minute. 
D'ailleurs, petit nouveauté sur le blog: j'ai mis un compteur de la dette publique française en temps réel, tiré du site http://g-langue-de-bois.fr/, vous pouvez également voir le compteur de la dette publique française ici, pas exactement le même montant, mais à 20B d'€uros près, ce qui n'est pas grand chose au regard de la "dette publique illégitime".

Dans la vidéo, ils parlent de la fameuse "Troïka", une association de malfaiteurs composée de la Commission €uropéenne, du Fonds Monétaire International et de la Banque Centrale €uropéenne; grâce aux lois qui régissent l'Union €uropéenne et aux pouvoirs accordés à ce conglomérat de bandits internationaux, ils régissent l'économie de l'Union même s'ils n'ont été élus par personne, pas même le peuple. 
On parle quand même d'institutions qui dirigent nos pays quand-même! Les chefs d'Etats qui ont eu le malheur d'adhérer à l'Union doivent se plier à leurs décisions, je voudrais quand-même préciser que la BC€ (Banque Centrale €uropéenne) n'est, à l'image de la FED (Federal Reserve Bank des US) pas du tout propriété de l'U€! Elle est une institution privée appartenant à des hommes indépendants des Etats! 
Idem pour le FMI qui est certainement l'institution coupe-gorge par excellence, indépendante elle aussi et pourtant si inutile au peuple! Il suffit de voir ce qu'elle a fait à l'Argentine et comment ce pays a réussi à se sortir de la crise en faisant fi de sa dictature économique.
Je ne parlerai même pas de la Commission €uropéenne, une bande d'étrons voulant imposer son diktat, la dernière en date fut le traité liberticide ACTA (Accord Commercial Anti-Contrefaçon) dont le but clair était de contrôler le réseau Internet, de donner les plein pouvoirs aux industries de la semence (Monsanto les meurtriers) et du médicament (interdiction des génériques), cette super-censure a été heureusement refoulée par la Parlement €uropéen sous la pulsion de citoyens au courant de la magouille. Ce coup dur est une fierté pour les Européeens, même si ce traité abject va être remis sur la table sans notre avis sous d'autres noms... A noter qu'aucun membre de la Commission n'est un élu du peuple, on comprend pourquoi celle-ci se fiche complètement de son avis, vu que ce sont des privés, travaillant pour les privés, placés par les privés, autant dire qu'on est dans la mouise la plus totale.
Pour en revenir à la dette illégitime, le credo de la Troïka est désormais "rigueur, austérité et serrage de ceinture", le plan de rigueur instauré de force aux dirigeants des pays-membres servirait à réduire les dépenses publiques pour mieux rembourser la dette, mais QUELLE dette? Celle que je montre en exemple sur le blog? Cette dette, ce n'est pas à nous de la payer, elle doit être effacée, du moins la partie créée par les banksters, nous ne devons payer que la dette qui concerne les dépenses publiques, je suis d'accord uniquement pour ça. L'idée d'audit de citoyen proposé par la vidéo est une bonne idée, seule la mobilisation nous permettra de savoir combien nous devons payer. L'Islande a refusé de payer sa dette publique, suite à un référendum, et elle s'en sort bien malgré des débuts durs, comme en Argentine, la menace d'une apocalypse prédit par des pseudo-experts en économie n'est que du vent. Je me souviens de la fois où la France a émis l'idée de sortir de l'Union, une flopée d'experts a tout de suite déballé le texte à apprendre par coeur pour dire que "sortir de l'U€ = destruction du pays", la Suède, elle, a refusé l'€uro malgré son entrée dans l'Union, toute la caste médiatique a prédit la mort de cette Nation, pourtant encore florissante me semble-t-il.

Je conclus cet article pour dire que la dette publique n'est que le moyen de nous ruiner plus vite, il ne faut surtout pas croire que la payer est l'étape-clé pour sortir la France ou la Belgique de la galère. Vu comment ça se passe, il est mathématiquement impossible de résorber la dette qui se nourrit d'elle-même, il est nécessaire de se mobiliser pour montrer que la dette n'est pas le souci du peuple ni de l'Etat, seule celle qui concerne les dépenses publiques doit être réglée par nous, rien de plus. Je ne le répéterai jamais assez, si les pays de la Zone mortifère d'€uro veulent s'en sortir: il faut se moboliser!






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire