Traduction

mardi 12 février 2013

Coca-Cola et la formule secrète.

Vous connaissez Télé 2 Semaines, le premier programme télé à regrouper deux semaines de programmes dans un seul magazine qui a fait un carton considérable à sa sortie? Etant lecteur des quelques articles intéressants, je suis tombé sur un petit encadré choc: Coca-Cola exprime sa colère à France Télévisions! Cet article le confirme ainsi que beaucoup d'autres. 






Vous la connaissez cette femme? C'est "l'emmerdeuse" dans les documentaires de l'émission Infrarouge sur France 2, de son vrai nom Olivia Mokiejewski. Grande consommatrice de ce délicieux "breuvage divin qui anime les repas de famille" qu'est Coca-Cola, elle a participé à un documentaire sur Coca-Cola itself et a juste voulu découvrir la recette secrète de cette boisson gazeuse, rien que ça. C'est vrai que les ingrédients donnés sur l'étiquette de la bouteille rouge sont ambigus, plus précisément les extraits végétaux et le composé chimique "E150d". 
Dans ce documentaire, on découvre au goutte-à-goutte les vrais ingrédients du Coca, à travers des témoignages et des analyses de scientifiques,de sous-traitants ou même d'ex-salariés, la présence par exemple de feuilles de coca, transportés et bennés au su et au vu de tout le monde; l'énorme quantité de sucre dans une seule canette de ce miracle liquide, le côté dangereux et cancérigène du composé chimique E150d qu'on nous fait prendre pour du simple sirop de caramel; beaucoup plus édifiant encore, la quantité astronomique d'eau qu'il faut pour élaborer le Coca-Cola et ce que les firmes sont prêtes à faire pour en avoir sans rien donner, l'exemple de ce village mexicain dans le documentaire montre l'absence de scrupules de la firme d'Atlanta, ils ont tout simplement pillé l'eau de cette région à leurs fins en dédommageant à peine leurs habitants, qui passent du statut "eau plein la baignoire" à "coupure d'eau par intermittence", c'est du vol! Pire encore, c'est du meurtre lent, car non seulement les habitants ne peuvent plus avoir accès à l'eau autrefois si abondante, mais pour ne plus avoir soif, ils doivent boire...du Coca.
Franchement, pas mal...piller une ressource si pure et si naturelle que l'eau, la transformer en boisson fortement déconseillée pour notre santé et en plus la revendre à ces mêmes habitants, du capitalisme pur et dur comme on l'aime! D'autant plus que depuis que le pillage a commencé, les bars à Coca-Cola ont poussé comme des champignons, et impossible pour les habitants de les chasser, la station de pompage et l'usine mise en place sont bien protégées et les gens s'affaiblissent. 
On vous parlera aussi de l'aspartame, seule réponse de Coca-Cola aux preuves scientifiques que le Coca contient bien trop de sucre par rapport à la normale, l'aspartame est fortement cancérigène aussi mais bon, il faut préserver le goût de la sacro-sainte boisson noire! 

En résumé, ce beau petit documentaire contient un florilège d'informations compromettantes sur la composition du Coca et sur les méthodes crapuleuses de la firme d'Atlanta, France 2 a cru bon le diffuser dans son émission Infrarouge, c'est tout à son honneur et ça change de Taratata et les autres imbécilités du genre, mais la chaîne de France Télévisions a provoqué l'ire de la Marque Blanche et Rouge et se voit retirer ses subventions publicitaires, dans l'ordre de 2 millions d'€uros...c'est ce que vaut "notre temps de cerveau disponible" pour Coca-Cola lors des publicités sur les chaînes France Télévisions. Nul doute maintenant que les grandes multinationales empoisonneuses et meurtrières aient un pouvoir largement supérieur aux médias, à la presse, voire mêmes aux instances étatiques, mais cette coupe budgétaires est une forme claire d'appel à la censure et de boycott envers France Télévisions, mais aussi une incitation à se racheter, même méthode utilisée pour Marion Cotillard après sa déclaration sur le 11 Septembre 2001, quand on vient à l'encontre des élites (oui, je place Coca-Cola parmi ces élites et donc?) et qu'on s'oppose à eux, on en subit les conséquences, financières ou médiatiques pour mieux vous ruiner.

Moi-même j'en consomme encore maintenant, mais seulement une canette de 15 pauvres cL en quoi...2-3 jours? C'est vrai que c'est bon à la bouche et qu'un petit Coca en plein été fait du bien, mais il ne faut surtout pas tomber dans la marmite et en absorber des quantités astronomiques, au risque de mettre votre santé en péril! En attendant, je vous poste ici le fameux documentaire bien pétillant diffusé sur France 2 et je vous souhaite un bon visionnage ;)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire